Un aperçu de la pratique du Reiki sur l’île de La Réunion

Un aperçu de la pratique du Reiki (et des thérapies complémentaires)

sur l’île de La Réunion

Mars-Avril 2018

1 Introduction

J’enseigne le Reiki Usui en France, dans le cadre de l’association « Energia3 » depuis onze ans maintenant. Je suis toujours aussi passionnée par cette pratique, qui me réserve toujours bien des surprises. Surprises fort agréables la plupart du temps, et, lorsqu’elles ne le sont pas, c’est qu’il y a une leçon à comprendre (Le Reiki est toujours une bonne école de lâcher-prise!).

Dire que celui-ci a été le fil conducteur de ma vie à certains moments, une ressource forte, une aide précieuse dans les moments difficiles, mais aussi immense plaisir de partage avec d’autres, relève pour moi de l’évidence.

Alors, passionnée, je cherche toujours, sur internet, dans des ouvrages ou articles de presse, des informations sur le « comment » et le « pourquoi » cette pratique s’est, depuis près de cent ans, développée dans le monde entier, auprès de tant de gens différents.

Comment elle est parfaitement reconnue et appréciée dans certains pays, discréditée par les institutions dans d’autres, et notamment ici en France, où la Miviludes a une fois de plus, en mars dernier, stigmatisé à son propos des « risques » de dérives sectaires (Qu’on nous montre donc les cas réels? Combien y en a-t-il eu? Que s’y est-il passé?).

J’essaie de comprendre les raisons de ces différences d’appréciation, liées dans la plupart des cas à la culture locale, l’histoire du pays, le système de santé publique en vigueur, l’économie, la puissance des lobbies de santé…Et il y a sans doute bien d’autres raisons encore.

Lorsque nous voyageons, ce qui est assez fréquent, je cherche toujours à m’informer sur les pratiques locales en matière de Reiki.

Ainsi, en septembre 2017, nous étions mon compagnon et moi allés en Crête une huitaine de jours, et sans que j’aie vraiment décidé de faire sur place une étude exhaustive, j’ai pu constater que certains centres de soins de type cliniques privées proposaient des séances de Reiki à leurs patients, à côté des soins médicaux conventionnels, cela surtout dans une optique de relaxation, et de préparations aux interventions chirurgicales.

Cette offre était affichée sur le site internet de ces établissements, à l’instar de ce qui se fait aux Etats-Unis depuis une bonne vingtaine d’années maintenant.

Dans l’hôtel où nous résidions, il y avait un centre de spa-esthétique, et la jeune esthéticienne qui me faisait là un soin du visage, lorsque je lui eus dit que je pratiquais le Reiki, me demanda, très enthousiaste, si je pouvais dès le soir même lui en faire une séance, après son travail!

J’allais accepter très volontiers, jusqu’au moment où j’ai enfin compris, dans son anglais et le mien, assez approximatifs, qu’en fait elle souhaitait une initiation, pour le soir même!

Là, je lui ai gentiment expliqué que ce n’était pas possible, du fait de la durée de formation nécessaire pour cela (Dans ma pratique c’est deux jours et demi pour un groupe, a minima un jour et demi pour une personne seule…Avec tout le suivi qui s’enchaîne derrière…).

Bref, cette conversation m’a laissée un peu perplexe:

D’une part le Reiki semblait suffisamment connu dans cette région de Crête pour que cela déclenche la demande enthousiaste de la jeune esthéticienne, et d’autre part il y avait manifestement méconnaissance chez elle de la durée nécessaire des initiations et formations!

Quelles étaient donc les pratiques locales en la matière? Je n’ai pas eu la réponse, faute de temps…

En ce qui concerne l’île de La Réunion, qui est l’objet de la présente étude, j’y étais déjà allée trois fois dans le passé: En 2004, en 2007 et en 2009.

Lors des deux derniers voyages, effectués alors que j’étais devenue praticienne professionnelle de Reiki, il m’avait semblé que celui-ci était non seulement très connu sur l’île, mais aussi très apprécié du public, avec une grande avance de développement par rapport à ce qu’il en était alors en métropole.

Puis Patrice et moi nous avons décidé d’y retourner en mars 2018.

L’idée a vite germé en moi de tenter de faire un état des lieux du développement actuel de la pratique Reiki sur l’île, et de vérifier si l’avance antérieure s’était bien maintenue!

Le meilleur moyen pour ce faire était d’interroger des praticiens et enseignants installés sur place; j’ai donc pris contact par mail, avant notre départ, avec trois d’entre eux, repérés par leur site internet (Deux enseignantes adhérentes comme moi de la Fédération de Reiki Usui, et un autre enseignant, non-adhérent), et leur ai demandé si je pourrais les rencontrer.

Réponses très positives!

Il n’y avait plus qu’à faire, une fois sur place…

2 Les points communs aux praticiens rencontrés

  • Les trois enseignants de Reiki, Paula, Sandy, et Frédéric, ne sont pas originaires de l’île, mais sont tous trois arrivés un jour de métropole, et ce pour des raisons diverses: Mutation personnelle dans le cadre de leur précédent métier, ou celle du conjoint qu’ils ont suivi, ou bien appel fait par des amis déjà installés sur l’île…

Et, séduits par « L’île intense » (Oh combien!) ils sont restés…

  • Après avoir changé sur place de métier (métier qui ne les satisfaisait plus), ils vivent tous trois de leur activité de praticien bien-être, avec plusieurs techniques et pratiques à leur disposition; le Reiki n’est donc pas leur seule activité, même si pour certains elle est prédominante, notamment lorsque l’activité de formation est très développée.

  • Ils sont très satisfaits du climat qui entoure leur activité sur l’île: Le public y apprécie les pratiques de bien-être et les thérapies complémentaires, et y fait donc largement appel, sans aucune suspicion a priori (Pas de réticence du type: est-ce une secte?). Je développerai ce point un peu plus loin.

  • Les trois enseignants rencontrés n’envisagent pas forcément de rentrer un jour en métropole, ou alors…dans très longtemps!

3 Les différents entretiens

  • Entretien avec Paula, 27 mars:

Paula habite Saint Leu, au sud-ouest de La Réunion donc, mais elle a la gentillesse de se déplacer pour me rencontrer à Saint Pierre, plus au sud, dans le gîte que nos occupons Patrice et moi.

C’est une « jeune » praticienne et enseignante, puisqu’elle a été initiée au 4e degré de Reiki en 2016.

Auparavant, en métropole, elle était directrice à Mac Do, en région parisienne, mais elle a quitté son job, qui ne la satisfaisait plus, pour se former et reconvertir dans diverses pratiques de bien-être:

Hypnose Ericksonienne, lithothérapie, massage bien-être, aromathérapie, EFT, et bien sûr Reiki.

Paula avait commencé à pratiquer tout ceci dans sa région d’origine, mais comme elle avait du mal à y développer son activité, elle a suivi les conseils d’une amie installée à la Réunion (son enseignante de Reiki) et l’y a rejointe en juin 2017.

Son installation est donc récente, mais Paula a déjà la perspective d’un bon niveau d’activité à La Réunion:

Que ce soit par le bouche à oreille, par le réseau FaceBook, les recommandations d’amis, la demande du public est là, le téléphone sonne pour les prises de rendez-vous!

Elle remarque que les médecins, à la Réunion, sont très ouverts aux pratiques de bien-être et aux thérapies complémentaires, comme, bien sûr à l’usage des plantes médicinales, ce qui est une grande particularité des DOM, et notamment de la Réunion.

Actuellement Paula est en train de s’installer dans un local partagé avec d’autres thérapeutes (Ce doit être fait à l’heure où j’écris ces lignes).

A ma demande: Quelle place le Reiki tient-il dans tes diverses activités? Paula ne peut encore le dire, c’est trop tôt… (A suivre?).

Enfin, je lui demande si elle constate ici, à propos du Reiki, la présence de ce qu’on peut appeler des charlatans, et la réponse est, bien sûr, oui: Comme partout, dans n’importe quelle pratique, si elle est faite par des gens peu sérieux ou malhonnêtes. Mais les cas lui paraissent plutôt rares, et elle pense que le public est à même de faire le tri.

Enfin, en ce qui concerne son adhésion à la Fédération de Reiki Usui, Paula me dit que c’était pour elle une nécessité sur le plan professionnel, pour être reconnue, mais que sur le fond elle apprécie aussi la position de la fédération sur les délais entre degrés, qui lui paraissent indispensables. Simplement elle souhaite que les contraintes restent, disons, raisonnables.

Bonne continuation, Paula!

Son site web: http://alarecherchedevotreetredivin.e-monsite.com

  • Entretien avec Sandy, 4 avril:

Sandy est installée à La Réunion depuis six ans, avec son mari Sébastien. D’abord à Saint Pierre, au sud de l’île, puis, depuis peu, à La Rivière Saint Louis (Ils ont déménagé au moment de la dernière tempête, fin avril, qui n’était pas prévue au programme!).

Je l’ai rencontrée chez elle, à Saint Pierre, dans sa maison très zen, bordée d’un joli jardin particulièrement vert : Il a beaucoup plu ces derniers mois d’été austral à La Réunion.

Sandy et son mari sont venus sur l’île, au départ, pour le travail de Sébastien, décorateur d’intérieur, et Sandy devait y exercer un métier administratif.

Mais les choses ont finalement pris une tout autre tournure, puisque depuis plusieurs années Sandy exerce dans plusieurs pratiques de bien-être, dont le Reiki, et qu’elle a une large activité de formation pour celui-ci.

Sébastien (Initié lui aussi) et elle-même proposent donc sur leur site, en plus du Reiki, de la chélation énergétique (Sébastien), des massages aux bols tibétains, des séances d’Access Bars, les cinq solides de Platon, et des formations en radiesthésie.

Comment Sandy est-elle venue au Reiki?

Au départ, elle est née dans une famille de médiums et magnétiseurs, même si ses parents exerçaient des activités « classiques »; et ce sont ses parents, convaincus des bienfaits du magnétisme, qui, lorsqu’elle était jeune, la font traiter et guérir ainsi d’un problème lourd de colonne vertébrale.

Par la suite, dans les années quatre-vingt dix, ses parents découvrent le Reiki, et se font initier jusqu’au degré d’enseignant; ils initient à leur tour leur fille en 2013 au degré de maîtrise.

Pour Sandy, le Reiki fait partie intégrante de l’histoire familiale, et c’est sans doute pourquoi il s’est si largement imposé dans ses activités.

En effet, elle assure des séances tous les jours de la semaine (Elle les limite néanmoins à deux par jour), et de nombreux stages durant les week-ends (On a même surnommé ici son association l’ « Ecole de Reiki de la Réunion !».

Elle assure des formations au Reiki en hôpitaux (Saint Pierre, Mayotte…Public: Médecins, infirmiers)…Cependant le Reiki y reste pratiqué de façon confidentielle, officieuse, comme en métropole.

Sandy réunit deux fois par ans tous ses élèves de Reiki.

De plus, elle s’est beaucoup impliquée depuis quatre ans dans la création d’un réseau plus large de thérapeutes: Le groupe « Zen Réunion », qui propose au public un annuaire des praticiens.

L’avis de Sandy sur le contexte du Reiki à La Réunion est très clair: Cette pratique, à l’instar d’autres pratiques de bien-être ou thérapeutiques, est parfaitement comprise, et acceptée. Mais évidemment, elle constate elle aussi quelques dérives, qui s’expliquent par la recherche de l’argent « facile »:

Stages groupés sur plusieurs degrés, vendus très cher, Reiki mélangé à d’autres pratiques plus ou moins saines, etc.

Sandy est elle aussi adhérente de la fédération de Reiki Usui, et semble satisfaite de l’être, en raison des aspects déontologiques mis en avant par la fédération.

En conclusion, je rencontre là une autre praticienne et enseignante heureuse à La Réunion, très épanouie dans ce qu’elle fait! Merci à toi, Sandy!

Site web de Sandy: http://reikireunion.wixsite.com

  • Entretien avec Frédéric (dit Fred), 5 avril :

Frédéric est installé à Montvers les bas, à côté de Saint Pierre, au sud. Je le rencontre chez lui, dans son cabinet de thérapeute. Il n’est pas adhérent de la fédération de Reiki Usui.

Frédéric est breton, sa grand-mère était guérisseuse, et ses parents barreurs de feu. Son frère faisait à l’occasion des soins, aidé en cela par les prières de l’abbé Julio.

Dès son plus jeune âge, dans ce contexte familial, Frédéric s’est intéressé au magnétisme, l’hypnose, la PNL, etc. sur les lesquels il a beaucoup lu.

Mais, à l’heure de se lancer dans la vie active, Frédéric a opté à l’époque pour du « classique »: DUT de commerce, puis carrière dans la banque, où il est devenu manager.

C’est par son métier dans la banque qu’il a eu l’occasion de venir travailler à La Réunion, il y a une quinzaine d’années. Arrivé là, il s’engage à fond dans une activité syndicale, mais, progressivement déçu par cet environnement professionnel, il décide de passer à autre chose, et négocie au mieux son départ.

Pour se consacrer enfin à ce qui l’a toujours intéressé, et passionné: Le développement personnel, l’amélioration des relations humaines, et le bien-être.

Il s’est donc formé à l’hypnose Ericksonienne, à la P.N.L, à la thérapie manuelle énergétique, à l’EPRTH, et enfin au Reiki. Celui-ci n’est pas sa pratique la plus développée, c’est plutôt l’hypnose et les autres pratiques qui motivent les prises de rendez-vous de ses clients. Mais ensuite Frédéric propose la technique qui lui paraît la plus adaptée aux différents cas.

En revanche, les formations au Reiki lui sont très demandées, et il propose surtout les niveaux 1 et 2.

Il a eu, il y a quelques années, l’opportunité de travailler en partenariat avec un centre de formation qui proposait, sur financement de Pôle Emploi, des formations relatives au développement personnel, et le Reiki y était intégré, ainsi que les autres pratiques. Mais ce financement a cessé, pour cause de restrictions de crédits de Pôle Emploi.

Quel dommage pour les usagers!

Comment les clients de Frédéric viennent-ils vers lui?

Frédéric a un site internet, bien sûr (Très bien fait, je trouve); il figure aussi sur les « Pages jaunes »; et, surtout, lui aussi est connu par le bouche à oreille…

Il me confirme que les Réunionnais sont très attirés par les « médecines douces », les pratiques de bien-être, et ce depuis toujours. Il me parle des « Tisaneurs », ces personnes qui ont ici un titre reconnu, leur permettant de vendre, dans leurs boutiques ou sur les marchés, les plantes médicinales qu’ils cultivent ou cueillent, et de délivrer à leurs clients des préconisations quant à leur usage.

Notre entretien m’a permis de rencontrer un homme serein, heureux des choix qu’il a faits, et bien décidé à rester ancré sur l’île!

Bonne suite, Frédéric!

Site web de Frédéric: www.centre-head.fr

4 Conclusion

Ce que je supposais s’est donc révélé exact au travers de ces trois entretiens: Les praticiens en thérapies complémentaires et de bien-être sont très heureux à La Réunion, car le public leur est acquis:

Les Réunionnais sont convaincus des bienfaits de ces différentes pratiques, et n’hésitent pas à y recourir en cas de besoin.

Pourquoi? Tout simplement parce que les Réunionnais sont descendants de Chinois, d’Indiens, de Malgaches, d’Africains…Mélangés bien sûr aux Occidentaux, au fil des trois siècles de peuplement et de développement de l’île. Leurs ancêtres ont amené dans leurs bagages leurs méthodes ancestrales de soins, bien loin des pratiques académiques et du cartésianisme obligé de la métropole.

Là-bas, si ça fonctionne, on adopte! Un peu comme dans les pays anglo-saxons, beaucoup plus pragmatiques que les Français métropolitains.

Ajoutons à cela pour ce qui est de la Réunion un immense respect de la différence, de la couleur de peau, des croyances et modes de pensée de l’autre, sans aucune suspicion a priori, qui amène à ce bien « Vivre ensemble », expression qui fut, parait-il, trouvée par Baudelaire lui-même…

La Réunion, ce petit département perdu dans l’Océan Indien, pourrait bien nous servir de modèle sociétal, à de nombreux égards!

Et, le lecteur l’aura sans doute compris, j’en suis fan…

Nicole TENOUX

Notre site web: www.energia3.fr

Initiation ou séance, à vous de choisir…

Bonjour à toutes et à tous,

Un peu de moi

En recevant ma première initiation au Reiki Usui, j’ai su qu’au delà de m’apporter paix et sérénité sur mon chemin de vie, je pourrai partager et offrir à ceux qui le souhaitent cette énergie bienfaisante. J’ai donc continué mon parcours d’apprentissage jusqu’au 4ème degré. J’ai pris mon temps pour m’approprier toutes les techniques transmises et ainsi pouvoir à mon tour transmettre.

 

Initiations et partages

En étant Maître Enseignante, j’ai le plaisir de transmettre en individuel ou en petit groupe de 3 personnes maximum mes connaissances.

J’initie pour les 4 degrés. Les initiations peuvent se faire en semaine ou sur le week-end, selon les disponibilités de chacun.

Je programme également régulièrement avec mes élèves et tous ceux qui souhaitent me rejoindre des après-midi de partages et d’échanges.

 

Séances proposées

Je reçois également pour des séances individuelles le lundi, le jeudi matin, le vendredi et le samedi.

 

Comment me contacter

Je serai ravie de faire votre connaissance alors n’hésitez pas à me contacter au 06.25.46.55.16 ou bien par mail sur serenergie.reiki33@orange.fr.

Reikiment vôtre,

Sylvie.

LES DATES ANNIVERSAIRES / CAUSES EMOTIONELLES / REIKI

Avez-vous déjà traversé une étape où tout va bien, où l’harmonie et l’équilibre semblent s’être installés quand, tout à coup, vous vous levez un matin la larme à l’œil et une tristesse inexplicable au cœur ?
Vous vous sentez peut-être abandonné(e) sans raison apparente ou pas à la hauteur malgré les éloges sur la qualité de votre travail ?
Vous souffrez peut-être même de maux physiques, tels des migraines, de la constipation ou des nausées qui viennent troubler la paix si justement gagnée.
Eh bien…vous êtes sans doute à un anniversaire.
Mais lequel ? Celui d’un événement douloureux de votre passé comme une rupture, un accident, une perte ou une maladie.
Rappelons-nous que le corps a une mémoire et que notre horloge interne est sans faille.
Ainsi, notre corps reproduit, souvent à la même date ou la même période où s’est produit événement douloureux, certains des symptômes physiques et émotionnels qui étaient présents alors.
Ce fut le cas de l’une de mes clientes que je nommerai X qui est une femme comblée par la vie en apparence. Elle fait un métier qui la passionne et dans lequel elle connaît un franc succès. Elle a un amoureux avec qui elle vit un amour réciproque, et jouit d’une bonne santé et d’une situation financière stable. Tout semble bien aller pour elle.
Pourtant, aujourd’hui sans savoir pourquoi, elle semble paralysée, avec une sensation de vide insoutenable au ventre. Elle se méfie de ses collègues et le doute s’est emparé d’elle. Elle n’arrête pas de se dénigrer en se comparant aux autres, ne s’estimant pas à la hauteur. De plus, elle semble avoir une gastro sans savoir où elle l’a contracté. Que se passe-t-il donc ?
En fait, il y a trois ans presque jour pour jour, son mari l’a quitté pour une autre femme.
Au moment où il lui a appris sa décision, elle s’était sentie comme précipitée dans le vide, les pensées se bousculant dans sa tête et confirmant des doutes qu’elle s’était efforcée d’ignorer.
Elle se méfiait de cette collègue de travail de son mari mais n’avait pas voulu accorder de l’importance à cette intuition. Dans les jours qui ont suivi ce triste départ, dégoûté par la trahison de son mari, le corps de X a été incapable de retenir la nourriture; tout ce qui y entrait, en sortait aussitôt. Elle ne cessait pas de culpabiliser, se répétant qu’il était naturel qu’il la quitte, car elle n’était pas aussi belle, intelligente, et ainsi de suite. Le corps de X se rappelle aujourd’hui de cet événement et reproduit les mêmes symptômes.
Voici les indices qui indiquent que vous êtes peut-être à un anniversaire :
· Des émotions intenses que vous n’arrivez pas à expliquer ou contrôler
· Des malaises physiques qui peuvent s’étaler sur plusieurs jours ou semaines et qui ne s’améliorent pas avec des traitements
· Des pensées récurrentes qui semblent incohérentes avec votre réalité
· Un état généralisé de mal être malgré une situation présente satisfaisante.
Sachez que votre corps peut choisir de reproduire de manière physique un « état émotionnel » que vous avez vécu lors de l’événement en question, et vice-versa.
Ainsi, si vous avez été dans la retenue pendant les jours qui ont précédé une rupture, refusant de donner libre cours à vos émotions, vous pouvez à l’anniversaire de cet événement ressentir de la constipation.
Ou, si vous avez été accablé(e) par les préoccupations les jours qui ont précédé la signature d’une faillite, vous pouvez vivre des migraines à la même période l’année suivante.
Que faire pour limiter les effets de ces anniversaires sur notre corps et nos états d’être?
La première question à vous poser si vous expérimentez un des symptômes mentionnés plus haut, c’est :
que m’est-il arrivé à la même date ou période l’année dernière et l’année d’avant ?
Si vous réalisez que vous êtes à un anniversaire, je vous invite à le souligner.
Comment?
En posant un geste symbolique envers la personne qui est partie pour honorer son passage dans votre vie.
S’il s’agit de l’anniversaire d’une maladie que vous avez surmonté, pourquoi ne pas le fêter avec des amis ou vous accorder un temps privilégié avec votre corps, tel un massage ou un bain, pour le remercier de sa résilience.
Si c’est l’anniversaire d’une faillite, d’un échec professionnel, d’une mise à pied ou d’une rupture, il serait adéquat de vous demander si vous avez vraiment tourné la page sur cet événement.
Un rituel de pardon pourrait vous aider à clore ce chapitre de votre vie.
Enfin, je vous invite à vous rappeler que chaque événement de votre vie est porteur d’un cadeau de sagesse, d’un apprentissage.
Quand les anniversaires s’avèrent difficiles, c’est parfois le signe que nous avons oublié d’identifier le cadeau derrière l’expérience et que la guérison n’a pas été complétée.
Pourquoi ne pas profiter du message pour le faire?
Namasté !
Isabelle Chevaux-Loumagne – Enseignante 

2018 SERA SOUS LE SIGNE DU CHANGEMENT ET DE LA TRANSFORMATION INTÉRIEURE

C’est décidé. 2018 sera résolument placé sous le signe de l’intuition par excellence, de la réflexion, de la justice et des changements profonds. Pour cela, on se fait du bien grâce au Reiki !

Nous avons traversé de nombreux changements et transformations au cours des dernières années, surtout en 2017, ce fût des montagnes russes pour certains d’entre nous et également sur le plan mondial.
Cette nouvelle année qui arrivera dans quelques jours, nous apportera à certains moments un mélange de doutes, de tristesse, mais en émettant des vibrations positives constantes et quotidiennes nous pourrons changer notre état d’esprit. L’essence pure de notre âme pourra nous maintenir dans un état d’équilibre et de paix. Cette force vous la retrouverez au fond de votre cœur.
L’élévation vibratoire positive personnel et terrestre seront un appel du clairon à l’univers.
L’alignement, c’est ce qui nous permet d’être connecté à son âme et à Dieu.
C’est un combat de tous les jours que l’on doit à soi-même, car c’est ce qui nous permet de s’élever spirituellement et d’être dans la sphère de la protection de la Source.
Les tentations matérielles, la voix de l’ego, les jugements sont tous des entraves qui peuvent nous éloigner de cette ligne et donc de qui nous sommes profondément.
Être droit c’est empreinter une voie dans la simplicité, la fraternité, le partage et l’authenticité où il n’y a ni masque, ni “faut semblant”.
C’est s’agripper aux valeurs divines qui sont les vraies valeurs du cœur et leur être fidèle malgré les tempêtes et le désert de la route.
L’alignement c’est quelque chose d’enraciné dans son être et que l’on ressent avec et dans le cœur.
Si on est désaligné, le signal est tellement strident que l’on ne peut l’ignorer. Et si on l’ignore, cela se répercutera sur son état d’être, son corps, son émotionnel, son mental et sa vie entière.
La solution, est de rester centré et ancré sur son monde à soi, de sa paix intérieur, de se remettre toujours en question pour mieux se comprendre et surtout de ne jamais perdre sa connexion avec Dieu, car c’est lui seul qui nous connaît mieux que quiconque…
Faites tout ce que vous pouvez pour sortir les blocages de votre tête et ouvrez votre cœur. Parfois, vous “essayez trop fort” et vous vous focalisez sur la croyance de “comment” tout est “supposé être”.
Soyez en accord avec ce que chaque moment vous présente et soyez fluide. Faites une pause, allez dans la nature,marcher pieds nus, faites quelque chose d’amusant pour élever votre vibration afin de pouvoir rire / jouer et tout apprécier, puis allez dans un espace où vous focalisez votre énergie sur la création ou la réalisation d’un nouveau projet ou de quoi que ce soit qui vous parle.
Prenez des cristaux, effectuez des auto-traitements énergétiques ou allez voir des praticiens confirmés en énergétiques pour vous équilibrer, suivez un cours qui ouvre votre cœur, rejoignez un groupe ou créez le vôtre.
Touchez la vie des autres en étant bienveillant, en faisant des choses simples, rien n’a besoin d’être “énorme”. Il s’agit de “faire élever” votre énergie d’une manière qui ouvre votre cœur, qui inspire et qui active plus d’amour à l’intérieur de vous.
Soyez créatif, écrivez quelques idées, puis choisissez-en une ou demandez à votre Univers de vous donner des idées, puis appliquez-les …
C’est un “pas-sage” très important, alors soyez patient et plein de douceur avec vous-même et exprimez-vous de quelque manière que ce soit. Et lorsque vous n’y arrivez pas, soyez OK avec ça aussi. La pression empire les choses !
Il s’agit d’écouter notre cœur / notre guidance supérieure / notre petite voix intérieure afin de faire sortir l’énergie de peur ou d’hésitation qui pourrait être inconfortable.
Appréciez la résonance. Dormez, reposez-vous, allez dans la nature, dansez sur de la musique, jouez. La beauté est “dans ce moment” signifie qu’à chaque instant, nous faisons tout ce qui est approprié pour nous et toujours dans le moment présent.
Lorsque nous faisons des choses pour les autres sans raison, cela ouvre davantage notre cœur. Trouvez des moyens de faire la différence, même si vous ne faites que charger les produits d’épicerie dans la voiture de quelqu’un d’autre, ou que vous donnez de l’argent / du temps, ou que vous faites un sourire / étreignez quelqu’un qui a besoin d’être serré dans les bras. Les moyens simples sont les plus géniaux ♥

Comment faire si je n’y arrive pas seul ?

Les bienfaits du Reiki (« Rei » (universel) et « Ki » (énergie de vie) sont multiples. En effet, cette méthode de soins holistiques vieille de plus de 2.500 ans et redécouverte au 19ème siècle par le maître japonais Docteur Mikao Usui Sensei, permet de stimuler le système immunitaire, de calmer les douleurs persistantes et gênantes. Bien plus, le Reiki aide à garder la santé physique, l’équilibre mental et psychologique, apporte l’harmonie émotionnelle, dissout les angoisses et stress et enfin élève la conscience et les vibrations tout en stimulant l’éveil spirituel. Cette méthode permet de dissiper les nœuds énergétiques à l’origine des blocages dont nous sommes victimes tout au long de notre vie. La technique, qui a de plus en plus d’adeptes à travers le monde, a donc toute sa place dans le contexte actuel.
A cet égard, le Centre Reiki Run dont Sandy et Sébastien ESTEVEZ, Maîtres de Reiki Usui Traditionnel & Tibétain, mais également Reiki Karuna Ki, et différentes pratiques énergétiques, place l’année 2018 sous le signe de la “Du changement et de la transformation intérieure ” « Nous savons tous que, pour 2018 comme pour toutes les autres années, les bons et les mauvais moments se succéderont. La vie est ainsi complexe et nos cœurs balancent parfois comme un bateau sur la mer. Chaque événement heureux ou malheureux que nous traversons vient à point et il ne tient qu’à nous de lui donner du sens ». En fait, avec ses maîtres-mots que sont paix, calme et la concentration, le Reiki comporte 5 préceptes à suivre chaque jour de notre vie et destinés à donner un sens spirituel à l’existence de chacun :

“Et à tous les praticiens énergétiques: Ensemble nous pouvons changer le Monde …”

Pour transmettre ses enseignements et aider des patients à renouer avec les énergies positives, Reiki Run a mis tout un programme pour le premier trimestre 2018. En voici les dates les plus marquantes :
– Soins au Cabinet ouvert du lundi au vendredi à la patientèle uniquement sur RdV au 06 93 40 89 93 ou 02 62 10 88 22 1, Allée des Palmiers – 97410 SAINT-PIERRE, Réunion
– Formations Reiki Niveau 1 – 2 -3 et 4 tout au long de l’année à la Réunion, Mayotte ou Métropole voir le calendrier sur le site : http://reikireunion.wixsite.com/reikirun/formations-reiki-usui
Vous pouvez également nous retrouver sur la Fédération du Reiki (LFRU) https://www.lafederationdereiki.org/user/estevez/ 
Reproduction interdite sauf mention de la source ici présente : Copyright ©Reiki Run Autre source remaniée : Reproduction interdite sauf mention de la source : https://www.awakeningtoremembering.com

Effets du Reiki sur l’augmentation de la température du corps: Film par caméra infra-rouge thermique.

 

J’ai toujours été très intéressée par le fait de trouver des “ponts” entre les expériences faites par nos sens grâce aux techniques énergétiques, dont le Reiki fait partie, et les objectivations possibles réalisées grâce à la technologie “moderne”…

Et, lorsque l’occasion s’en présente…!

En 2015, mon mari, informaticien, a acquis pour ses activités professionnelles une caméra infra-rouge thermique, permettant de constater de visu les écarts de température de la matière, grâce à des variations de couleurs  auxquelles sont attribuées des valeurs chiffrées.

Je lui ai demandé, lors d’un premier test que nous avons réalisé, de filmer mes mains lorsque je déclenchais la canalisation du Reiki, pour voir si la température de celles-ci augmentait bien. Résultat positif: Augmentation rapide de la température des mains, mais aussi de la tête, du torse, et des bras.

Nous avons alors décidé de réitérer l’expérience avec un groupe d’une douzaine de praticiens, lors d’une rencontre-partage que je devais organiser peu de temps après.

L’expérience fut très probante, non seulement en ce qui concerne les praticiens “donneurs”  de Reiki, mais aussi les “receveurs” bénéficiaires de la séance, comme vous pourrez le constater en lisant grâce au lien ci-dessous l’article que nous avons écrit:

Cliquez ici pour aller voir l’article sur mon Blog

 On s’est promis de réitérer l’expérience, dans d’autres contextes…Alors, à suivre!